Campagne électorale

Chers électrices et chers électeurs,

Les cantons tels que vous les connaissiez ont été modifiés et remplacés par le nouveau canton de Masevaux qui compte 38 048 habitants et qui s’étend sur 62 communes de Pfetterhouse à Sewen.
Le mode de scrutin a également changé. C’est un binôme « femme-homme » qu’il faudra élire.
Nous vous proposons Fabienne ORLANDI et Rémi WITH comme titulaires, Marie Paule LEBUS et Laurent LERCH comme remplaçants.
Notre choix n’est pas fortuit. Il prend en compte la réalité géographique du nouveau canton et l’exigence d’avoir des élus de terrain, responsables, pragmatiques et de bon sens. Notre équipe n’est ni artificielle, ni de circonstance. Nous sommes des élus dont l’engagement n’est dicté que par l’intérêt général.

C’est pourquoi, nous nous mobilisons pour « UN VRAI PROJET » :
 « CONSTRUIRE ENSEMBLE NOTRE NOUVEAU CANTON »

Le Département est l’institution par excellence pour répondre aux besoins de la proximité.
Pour relever ce défi et réussir l’avenir de notre canton il faudra des élus expérimentés et efficaces.
Rémi WITH, 1er vice-président et Laurent LERCH, Conseiller Général, connaissent parfaitement la collectivité. Ils ont fait leurs preuves. Avec eux, notre équipe est à la hauteur des enjeux.

Carte2

Notre projet se décline en 3 volets

Nous nous engageons à :

I – AFFIRMER L’IDENTITÉ DE NOTRE CANTON

II – AMÉNAGER UN TERRITOIRE SOLIDAIRE ET DYNAMIQUE

III – INNOVER POUR NOTRE AVENIR

         

I – AFFIRMER L’IDENTITE DE NOTRE CANTON 

  • Faire de ce canton un véritable bassin de vie

Dans le contexte de la réforme territoriale, notre nouveau canton doit avoir sa place et toute sa place au sein de cette Alsace unie à laquelle nous sommes attachés. Nous nous emploierons à donner à ce canton sa cohérence et à en faire une communauté de vie et de projets, le choix d’implantation du Collège à Burnhaupt-le-Haut en est un exemple. Cet objectif ne peut être atteint que s’il est porté par des élus expérimentés connaissant parfaitement les institutions et leur fonctionnement.     collège 3

  • Défendre le droit local :

Le droit local est indiscutablement un atout pour l’Alsace et la Moselle. Il est de notre devoir de défendre ce droit qui a fait ses preuves dans la vie économique, sociale et familiale des Alsaciens. Nous sommes vigilants !

  •  Intensifier la coopération avec les territoires et les départements limitrophes et faire du canton une véritable « porte régionale ».  De par sa situation, notre canton a, en effet, toutes les caractéristiques pour être au cœur d’une relation approfondie avec nos voisins.

Proximité-2

  • Soutenir tous les grands projets:

Notre canton sera solidaire des projets que les collectivités territoriales et locales auront à construire ensemble. « Tout ce qui est bon pour l’Alsace fait notre force et sera notre combat ! »                                                         

  • Se battre pour l’enseignement bilingue:

Dans le contexte économique actuel, la maîtrise de la langue allemande est un atout. L’accès à un emploi et les parcours professionnels dans l’entreprise en dépendent. La solution passe par la mise en place d’un véritable cursus bilingue, de la maternelle jusqu’au Bac.

 LangueEcole Seppois-le-Bas

  • Défendre notre ruralité

Notre façon de penser et notre mode de vie doivent concourir à préserver les espaces et les paysages qui font la richesse de notre canton. Les Communautés de Communes continueront à en être les leviers essentiels.

«  Nous sommes des élus ruraux de terrain, disponibles, accessibles et porteurs de conviction fortes. Des élus passionnés de traditions et ouverts à la modernité. » 

Vallée de La Largue04PrintDoller Lac de l'Alfeld

       II – AMENAGER UN TERRITOIRE SOLIDAIRE ET DYNAMIQUE

  • Mettre la proximité au cœur de notre projet
  • Accompagner les communes dans leur développement est une de nos priorités. L’aide aux communes doit être poursuivie grâce au dispositif des Contrats de Territoire de Vie dont Rémi WITH est l’instigateur. Ce partenariat a fait ses preuves et son maintien est indispensable. « Aucun village ne doit être laissé pour compte ! »
  • Rapprocher les services sociaux et administratifs des habitants a été une préoccupation constante du Conseil Général. En témoignent l’Antenne ouverte à Masevaux et celle appelée à voir le jour à Dannemarie. Les familles de notre canton doivent pouvoir disposer près de leur domicile d’un lieu d’accueil qui soit à leur écoute. « C’est notre conception du service public ! »IMG_6521 - Accueil de l'Antenne1IMG_8198 trav Antenne Dannemarie

        Promouvoir et encourager le bénévolat et l’entraide

Dans nos vallées la solidarité a un sens. Elle s’exprime largement à travers nos associations nombreuses, dynamiques et enthousiastes.

Leur vitalité repose sur l’engagement bénévole des habitants. Les soutenir est notre devoir

Dans la rubrique « bénévolat » nos sapeurs pompiers ont toute leur place et nous pouvons vous assurer que les CPI ne sont pas menacés, bien au contraire, leur présence sur le terrain opérationnel est essentiel : leur présence territoriale sera maintenue ! C’est l’engagement que nous prenons et si des CPI souhaitent se regrouper entre eux pour créer un corps intercommunal, ils auront notre soutien et nos encouragements.

 !SAM_2934 - futsal 2

Protéger les plus fragiles.

Les personnes handicapées et les aidants seront au cœur de notre démarche. Nous faciliterons également la prise en charge des parcours de vie de chacun, des tout-petits jusqu’au aînés. « Chacun a le droit de vivre dans la dignité ».

Chambre double

Nous nous engageons à :

supprimer les chambres doubles des EHPAD de Masevaux (10 ch) et Dannemarie (12 ch) pour les transformer en chambres individuelles,

  • agrandir l’EHPAD du Père Faller à Bellemagny de 45 à 80 lits,
  • étudier la réhabilitation de l’ancienne maison de retraite de Masevaux.

                 Soutenir le pouvoir d’achat

La politique de modération fiscale qui a été celle du Conseil Général jusqu’à présent devra être poursuivie. Nous veillerons à ce que la gratuité des transports scolaires reste maintenue, sachant qu’à ce jour, le Haut-Rhin reste l’un des 20 derniers départements à l’assurer.

        Bus

  • Contribuer à la création d’emplois
  • Nous nous impliquerons dans la réalisation de zones d’activités à vocation départementale à forte connotation environnementale.

     Le projet de Diefmatten en est l’illustration,

cartezaidprojet

Nous voulons continuer à aider la reconversion des friches industrielles qui permet de préserver l’espace agricole et revitaliser le tissu économique local,

  • Les artisans et les commerçants constituent une force économique pour notre canton ; les faire travailler sur des projets locaux est le meilleur soutien que nous pouvons leur apporter.

IMG_8262 Agencement de l'EstIMG_7375 - Carrosserie Heinis

          Favoriser le développement du tourisme de proximité

Le tourisme familial est une activité économique et rurale non délocalisable. Nos paysages en sont les atouts.

Nous ferons de la création et de la modernisation des équipements touristiques notre objectif.

L’exploitation de l’Auberge du Lac d’Alfeld, propriété départementale, fera l’objet d’une attention toute particulière.

          IMG_9927 Chalet Alfeld                                  

III – INNOVER POUR NOTRE AVENIR

 Développer les nouvelles énergies 

S’il est un domaine où le Conseil Général a su développer une politique ambitieuse, c’est bien celui des énergies nouvelles.

  • Le programme « PlanèteS 68 » dont l’animation a été confiée à Rémi WITH a permis l’émergence d’une soixantaine de projets qui s’inscrivent dans ce qu’on appelle la transition économique et sociétale. C’est une démarche qui donne du sens à l’action départementale : ce fut vrai hier, ce le sera encore davantage demain ! Qu’il s’agisse de l’éolien, de l’hydraulique, de la géothermie ou de la méthanisation, toutes les initiatives seront bienvenues et devront être soutenues. A cet égard, l’installation d’une turbine sur la Doller à Masevaux pourrait servir d’exemple.  (en savoir plus)  

Turbine rivière

        Encourager la diversification agricole

  • L’avenir de l’agriculture passe par sa capacité à exploiter de nouveaux créneaux : des complémentarités sont à imaginer entre producteurs et utilisateurs dans le domaine de l’énergie. La filière « chanvre » est une piste.

IMG_0048 - Miscanthus

Il en est de même de la culture du miscanthus à Ammertzwiller.

Le GERPLAN (Plan de Gestion des Espaces Ruraux) créé par le Département est l’outil adapté pour promouvoir une agriculture raisonnée

AMAP

  • L’exigence du consommateur pour une alimentation de qualité est un atout pour le monde agricole. En partenariat avec les responsables de la profession, nous entendons favoriser la production locale et l’extension de filières courtes. Les produits de nos terroirs devront être au menu des cantines scolaires: c’est un projet qui nous tient à cœur !

IMG_7407 - éleveurs de veaux de lait

Déployer l’accès internet par le Très Haut-Débit

Il faut raccourcir les délais prévus par le schéma d’aménagement numérique. Nous veillerons à ce que les communes mal couvertes soient desservies en priorité. La vallée de la Doller déjà câblée ne sera pas oubliée.

  • Trouver le bon équilibre

En matière de transport, notre choix est celui d’un équilibre judicieux entre différents modes de déplacement.

  • Pour ce qui est des routes, il convient de finaliser les opérations en cours, c’est-à-dire celles qui ont obtenu l’arrêté de déclaration d’utilité publique. Priorité sera donnée à la suppression des points noirs plutôt qu’à la réalisation de nouvelles liaisons. Exemple : l’aménagement du « capharnaüm » (rond-point) à Burnhaupt à la sortie de l’autoroute vers la 83 et le Sundgau.

IMG_0024 élus au capharnaum

  • En parallèle avec une modernisation intelligente du réseau routier, il y a lieu d’encourager :

– le co-voiturage et les déplacements doux

IMG_9776 securité Manspach

– la poursuite du programme des pistes cyclables et le maillage entre le Sundgau et la Doller ainsi que la réalisation des maillons manquants

– la sécurisation des pistes cyclables existantes : dans la vallée de la Doller à Lauw, sur la piste de la Largue et sur les berges du canal entre Valdieu-Lutran et Montreux-Jeune.

 

 page1 projets

 page2 projets

page3 projets

  page4 projets